Sept conditions nécessaires

Illustration : A la minute 6 de cette vidéo la prise de décision par consentement est évoquée

Les travaux de recherche sur les sept conditions nécessaires

Ce sont en particulier ceux de Diana Leafe Christian qui identifie six conditions nécessaires pour que réussisse un projet d’habitat participatif.

Le modèle de la sociocratie

Un certain nombre de praticiens et de chercheurs ont réfléchi sur la meilleure manière de mener un projet.

Parmi les méthodes qui font l’objet de publications en français, la méthode nommée sociocratie est utilisée en totalité ou partiellement dans des projets d’habitat participatif.

C’est en particulier dans la sociocratie qu’est pensée la méthode de prise de décision par consentement.

Vraiment des conditions nécessaires

Au mieux ,un projet qui ne rempli pas les trois conditions nécessaires galère très fort pour réussir.

Le plus souvent le projet échoue par :
– manque de direction claire – charte
– décisions prises par vote sans élaboration suffisante en amont
– incompétence dans un ou plusieurs domaines

La liste ci-dessous est très largement inspirée de celle proposée par Diana.
Cette liste vient de ce que l’on observe partout dans le monde.

1. Définir la vision commune aux participants

Avoir une charte des valeurs et pratiques « solide »

2. Avoir un système de prise de décisions équitable et particiaptif

Prendre les décisions selon le système dit « par consentement »

3. Etablir des ententes claires & par écrit

Il se trouve que « c’est la loi ». En effet, dès que l’on constitue une société de droit français par exemple, toutes les décisions doivent figurer dans les comptes rendus des assemblées générales.

4. Se former et s’entrainer à la communication-pour-décider

Discuter pendant des heures pour décider d’un investissement de 100 mille euros n’est pas une capacité naturelle de l’être humain !

Et aussi à la communication-pour-vivre-ensemble.
Partager harmonieusement des communs n’a jamais été quelque chose de naturel.

 5. Pour être co-acteur d’un co-habitat il faut être suffisamment solide

En particulier pour la phase d’auto-promotion où les enjeux sont intenses, où chaque associé doit être suffisamment solide.
S’il y a des candidats fragiles, ils peuvent être accueillis par exemple comme locataires une fois les constructions réalisées.

6. Considérer suffisamment la loi

Connaître toute la loi est impossible.
La charte des valeurs et pratiques doit insister sur le désir de respecter la loi écritedu lieu.
Il faut également être attentif aux « usages », à la loi non-écrite.

7. Faire appel à des accompagnements et des compétences extérieures

Il faut clairement distinguer les fonctions d’accompagnement humain et celles d’accompagnement pour les compétences techniques.
A chaque phase du projet il faut demander l’appui de personnes extérieures qualifiées.

.

.

.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s